La révolution russe - quelles leçons?

Le parti bolchevique
Histoire du PC de l'URSS
Pierre Broué
Editions de Minuit 1971
647 pages 130FF

 Une seule fois dans l'histoire les travailleurs ont pu prendre le pouvoir dans un pays et rester pendant plusieurs années. Mais le parti bolchevique qui a organisé les travailleurs russes pour la révolution de 1917, balayant toutes les lois répressives tsaristes, instaurant le droit à l'avortement, au divorce et l'égalité des homosexuels et des hétérosexuels devant la loi, était 16 ans plus tard le parti qui s'alliait avec Hitler en 1939, organisait le massacre des révolutionnaires partout en Europe et instaurait un régime pour les travailleurs bien pire que ceux des pays capitalistes. Comment cela a-t-il été possible ?

 Pour tous ceux qui veulent un parti révolutionnaire, cette question est importante. Les historiens de droite voient dans cette transformation du parti l'inéluctable conclusion d'une soif de sang et de pouvoir attribuée à  Lénine, ou l'effet automatique du pouvoir sur la psychologie des dirigeants. Le livre de Broué, professeur d'histoire qui se réclame de la tradition révolutionnaire, nous donne les éléments pour contester cette vision.

 L'isolement de la révolution socialiste dans un pays pauvre imposait un choix terrible à l'URSS. Tenir et mettre tous ses efforts pour encourager la révolution à l'occident, ou abandonner le socialisme pour pouvoir faire concurrence à l'occident sur ses propres termes en développant l'industrie lourde à un rythme super-accéléré, quel que soit le coût pour les travailleurs. C'est la deuxième option que choisit Staline. Le coût pour les travailleurs et les paysans - des millions de morts de famine, d'excès de travail dans les camps, ou exécutés par dizaines de milliers sous le régime meurtrier. Toutes les avancées de 1917 sont renversées. Le livret de travail est introduit. L'avortement est interdit. Les syndicats sont complètement contrôlés.  Des mois ou des années de prison récompensent toute absence "injustifiée" au travail. La moindre opposition politique, même individuelle, est férocement punie. L'histoire est ré-écrite régulièrement pour qu'elle s'accorde avec les derniers zigzags politiques du parti.

 Mais ce parti dictateur et contre-révolutionnaire n'est pas sorti par évolution logique du parti révolutionnaire de Lénine. Au contraire, pour construire son parti, Staline est obligé d'éliminer physiquement toute la vieille garde du parti de Lénine. Condamnés et forcés à avouer d'être des espions fascistes ou des terroristes trotskystes, plus de la majorité du comité central du parti en 1917 sont fusillés par Staline, ainsi que tous les trois secrétaires du parti  entre 1919 et 1924, la majorité du bureau politique entre 1919 et 1924. En tous des millions furent emprisonnés et des centaines de milliers exécutés. Les familles des vieux bolcheviques aussi étaient exécutées même les membres qui n'avaient aucune activité politique. Pour construire une nouvelle société de classe, en conservant le vocabulaire de la révolution de 1917, Staline devait extirper tout souvenir de l'époque révolutionnaire.
 
Un livre à lire, et qui donne envie aussi de lire les autres oeuvres de Broué sur la révolution allemande des années 20 et sur la guerre civile espagnole.

Home    Accueil